OutRun

  • Chérie tu as fait ta teinture ? Bon ok, fini de te faire belle, je sors mon gros truc rouge.

Non ce n’est pas une réplique du dernier film X de chez Dorcel sorti en DVD ce mois-ci, je vais juste vous parler du jeu Out Run, le jeu d’arcade de course automobile mythique.

outrun_00

outrun_01_0



Tout d’abord la borne d’arcade en elle-même :

  • Deux pédales.
  • Un vrai levier de vitesse (lent et rapide).
  • Un gros volant.

Non mais là c’est le pied, un vrai petit poste de pilotage.

On passe les vitesses (deux), on accélère et on freine avec des pédales et surtout on tourne un bon et beau volant pour négocier les virages et éviter les autres véhicules.

Il existe aussi une variante avec un poste de pilotage comme dans une voiture avec une position assise.

Aller, on met une pièce et on va chauffer les pneus de la Ferrari.






Un peu de culture.

Année de sortie : 1986
Editeur : SEGA
Genre : Course automobile
Joueur : 1

l’histoire:

Il n’y a pas d’histoire particulière pour ce jeu. Le but est tout simplement d’arriver à la fin du parcours (j’y reviendrai plus particulièrement plus bas) avec une contrainte de temps. Au volant d’une Ferrari Testarossa, avec une jolie blonde comme passagère, il va falloir finir un parcours pour avoir droit à une cinématique de fin.


Le jeu:

Le joueur dirige à l’aide d’un volant de voiture une Ferrari, la caméra est placée derrière la voiture. Le bolide peut aller à droite et à gauche de la route. Pour avancer le joueur dispose d’une pédale d’accélérateur, pour freiner une pédale de frein.
Et là encore une petite chose très agréable, la pédale d’accélérateur est analogique. En fonction de la pression du pied, la voiture accélère plus ou moins vite. Cela se ressent lors des démarrages, si l’accélération est trop violente, la voiture dérape (burn) avant de reprendre du grip faisant perdre de précieuses secondes.

outrun_16

Les pneus fument (trop grosse accélération)

Le jeu consiste à avancer le plus rapidement possible en évitant les différentes voitures que l’on double.
Les sorties de routes ne sont pas conseillées, cela fait ralentir la voiture s’il n’y a pas d’obstacles, s’il y en a un, deux effets :

  • Avec une vitesse basse, la voiture stop net et se repositionne au milieu de l’écran.
  • Avec une vitesse élevée, la voiture part en tonneaux, les passagers sont éjectés, la passagère engueule le conducteur et la voiture se repositionne au milieu de l’écran.
[yendifplayer video=2
engine = HTML
width = 256 height = 192]
[yendifplayer video=3
engine = HTML
width = 256 height = 192]
[yendifplayer video=4
engine = HTML
width = 256 height = 192]



Les différentes parties du parcours sont faites de telle sorte qu’il est difficile de négocier tous les virages sans freiner, il faudra savoir quand prendre un virage moins vite que la vitesse maxi pour éviter les sorties de route.
Concernant les parcours, il y a un seul départ pour cinq arrivées possibles. Après la première partie un choix est proposé avec deux routes différentes. Ainsi de suite jusqu’à la fin.

Ci-dessous un schéma des parcours disponibles.

FIN → A FIN → B FIN → C FIN → D FIN → E
outrun_05 outrun_09 outrun_12 outrun_17 outrun_19
outrun_04 outrun_08 outrun_11 outrun_18
outrun_03 outrun_07 outrun_14
outrun_20 outrun_06
outrun_02



Pour chaque fin de parcours, il y a une petite cinématique de fin différente amusante.
Ci-dessous les cinématiques.
(Les différentes fins de sont pas de moi, vous pouvez trouver la video sur youtube ICI)

FIN → A
FIN → B
FIN → C
FIN → D
FIN → E



Mon avis:

Bon ben voilà un jeu de course qui décoiffe. Une borne d’arcade très bien foutue avec un volant, un levier de vitesse et des pédales.
Je me souviens de la première fois où j’ai joué à ce jeu, pu#$&ain ça va très vite. Le scrolling est d’une vitesse impressionnante (pour l’époque), les décors défilent à une allure démente.
Passé la première impression, le défi commence, je m’explique :
La première partie du parcours est très facile, le checkpoint arrive et là, la deuxième partie est nettement plus difficile quand à la troisième il a fallu beaucoup d’entrainement pour pouvoir la passer. Ne parlons pas des autres. Le challenge est là, même aujourd’hui sur un émulateur je n’arrive pas à finir tous les parcours. Ce jeu est vraiment très très difficile.
Par contre je trouve que le système de choix des différents parcours est plutôt bien venu. Les cinq cinématiques de fin sont pleines d’humour.
En bref ce jeu est un must have, un très bon jeu d’arcade à posséder dans sa compil de jeux d’arcade mythique.


Les videos :

Première
course
Deuxième
course
Troisième
course
A venir
Difficulté
facile
Difficulté
facile
Difficulté
facile
Quatrième
course
Cinquième
course
A venir
Difficulté
facile
Difficulté
facile

About the Author: darksteph

avatar

Âge 39 ans.
Ville Paris.
Fan de jeux d'arcade et de programmation.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Securité *