Wonderboy

Tom-tom « Arg ratak grr Tanya, plusk krr niark ? Re niark garnik mekkksss »
Traduction de la phrase ci-dessus pour les rares personnes qui ne parlent pas l’homme des cavernes : « Mince, Tania s’est faite enlever par un monstre, que va-t-il lui faire ? Je pars la délivrer »

C’est sur cette phrase que démarre l’aventure Wonder Boy.

wonder-boy-borne

La borne est assez classique, un stick central avec deux boutons de chaque côté (sans doute pour droitier/gaucher, bien trouvé).
Un bouton « 1 player » et un autre pour « 2 players ».

On ne peut pas louper le gros SEGA !!!!!!

wonder_boy_ecran_demarage

Ecran de démarrage

Un peu de culture.

Année de sortie : 1986
Editeur : SEGA
Genre : Plateformes
Joueur : 1

l’histoire:

Encore une belle à aller secourir d’un terriiiiiiiiible monstre. L’histoire du preux chevalier pourfendeur de monstres est transposée ici avec un homme des cavernes (Tom-Tom) armé d’une hache afin de triompher de tous les obstacles entre lui et sa belle Tanya.

wonder_boy_tanya wonder-boy-tom-tom
Tanya Tom Tom

Le jeu:

Wonder Boy est un jeu de plateformes à scrolling horizontal défilant en continu de la droite vers la gauche. Le joueur trop lent se retrouvera poussé par le bord de l’écran l’obligeant à aller de l’avant.

Le joueur contrôle donc Tom-Tom de gauche à droite avec le stick, peut le faire sauter avec le premier bouton et lui faire lancer une hache avec l’autre.
Le déplacement reprend le style Mario, c.-à-d. que le personnage à une légère inertie après avoir réalisé un déplacement (vers la gauche ou vers la droite). Cela est nettement plus important dans le niveau de la caverne gelée.

Si l’on reste appuyé sur le bouton de tir, Tom-Tom se tapera un sprint (en durée illimitée). Très utile lors de saut par-dessus des obstacles ou des trous particulièrement grands.

Il y a trois façons de mourir :

  • En tombant dans un trou ou dans l’eau
  • wonder-boy-mort_eau


  • En se brûlant ou en touchant un monstre.
  • wonder-boy-mort_feu wonder-boy-mort_monstre


  • En ayant plus de vie (perte par le temps qui défile ou en touchant des obstacles).
  • wonder-boy-mort_no_vitality

Heureusement des fruits apparaissent dans le niveau et il faudra absolument les prendre pour regagner un peu d’énergie afin de terminer le niveau. Sans ça, mort assurée.

wonder-boy-fruits

Concernant les niveaux, le jeu est découpé en huit niveaux avec quatre sous parties.

NIVEAU 1 à 8 : Forêt_1 /Colline, nuages, caverne/caverne gelée, forêt_2 avec boss de fin.

wonder-boy-area-1-round-1 wonder-boy-area-1-round-2 wonder-boy-area-1-round-3 wonder-boy-area-1-round-4
Tableau 1 : Forêt Tableau 2 : Nuages Tableau 3 : Caverne Tableau 4 : Forêt

Les niveaux sont très colorés, très agréables à traverser et la difficulté croissante. A partir du troisième niveau, les monstres et les obstacles seront nombreux. Le sous-niveau des nuages devient vite très difficile et pardonnera aucune fausse manœuvre.
Les obstacles et monstres sont attachés au niveau. Les abeilles, par exemple ne se trouveront qu’au niveau de la forêt.

Ci-dessous un tableau récapitulatif des monstres rencontrés :

Forêt Escargots Abeilles Serpents Grenouilles
Rochers Feux Rochers roulants
Nuages Escargots Pieuvres Indigènes Espadons
Caverne Chauves souris Serpents
Feux Rochers Rochers roulants Crânes bleus
Forêt Araignées Serpents Abeilles
Feux Pierres


Chaque fin de niveau est gardée par un boss qu’il faudra vaincre pour pouvoir avancer. Il perdra sa tête, elle sera remplacée par une autre (avec un visage différent) qu’on retrouvera à la fin du niveau suivant jusqu’au huitième.

Ci-dessous un petit diaporama de la mort du premier boss :



La jouabilité est excellente, Tom-Tom répond au doigt et à l’œil (surtout aux doigts ;D). Il faut être précis pour les sauts, que ce soit pour les trous ou entre les obstacles. La survitesse est une aide précieuse pour les sauts longs.
Concernant la hache, l’anticipation des mouvements des ennemis sera de mise pour ne pas perdre trop de temps.

Heureusement quelques bonus viennent nous aider afin de récupérer notre belle.
Les bonus se trouvent dans des œufs, il y en a des bons et des mauvais. Les mauvais sont dans des œufs avec des points rouges.

wonder-boy-oeufs_bon wonder-boy-oeufs_mauvais
Oeufs bonus Oeufs malus


Outre la hache, on peut trouver comme bonus/malus :

  • L’ange gardien qui nous fait devenir invulnérable pendant un court instant.
  • Une malédiction qui fait fondre la barre de vie.
  • Le skate board qui nous fait aller plus vite et permet d’encaisser un coup sans mourir.
  • Un champignon qui fait apparaître des glaces et autres friandises (500pts au lieu de 50pts).
wonder-boy-ange wonder-boy-malediction wonder-boy-skate wonder-boy-champignon_bon

Le jeu:

Wonder boy est un très bon jeu de plateformes comme je les aime. Sous ses airs enfantins, il est très exigeant. Il demande une attention de tous les instants et une bonne mémoire afin de pouvoir le terminer en un seul crédit (voir une seule vie pour les très bons). Les sauts ainsi que les accélérations doivent être précis afin d’éviter tous les obstacles.

Les graphismes sont impeccables, très colorés et détaillés. Les animations ne sont pas transcendantes mais font le boulot.

Le système de perte de vie continue nous oblige à ne pas trainer et à ramasser le plus possible de bonus tout en évitant les obstacles et les ennemis. On ne peut pas relâcher deux minutes son attention.
Les musiques ne sont pas légions mais l’air principal est sympathique.

Personnellement je ne suis pas arrivé à la fin du jeu avec un crédit (mais je m’entraine dur !!) et je prends toujours plaisir à tenter le challenge.
Un bon jeu d’arcade à avoir dans sa borne.


Les photos :


Les videos :

PROCHAINEMENT

Téléchargement (sur le site planetemu.net) :

About the Author: darksteph

avatar

Âge 39 ans.
Ville Paris.
Fan de jeux d'arcade et de programmation.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Securité *